Pâtes

Ils sont nombreux à se disputer l’origine des pates. Pour d’aucuns, les pates seraient d’origine chinoise, alors que pour d’autres, elles seraient d’origine italienne. Plusieurs croient plutôt que les pates remontent au temps des chasseurs-cueilleurs, et aussi que les Grecs les produisaient et les consommaient bien avant le règne de Jésus-Christ. Mais peu importe, tous seront d’accord pour dire qu’il vaut mieux déguster les pates que de s’en disputer la paternité !

Vive les pâtes sous toutes les formes et à toutes les sauces !

Vive les pâtes sous toutes les formes et à toutes les sauces !

Les pates sont légion et prennent des formes aussi variées que colorées, non sans raison d’ailleurs, car on utilisera des pates différentes selon le plat à préparer. Avec une sauce à la viande, on utilisera plutôt des spaghettis ou des lasagnes, des petites nouilles genre coquilles ou étoiles pour les soupes, ou encore des pates en forme de tubes ou torsadées pour retenir et emprisonner toute la saveur des mets en sauce. Et que dire des ravioles, ces petits carrés de pâte que l’on peut farcir autant avec chocolat sur coulis de fraise qu’avec crabes aux fines herbes et mozzarella. Enfin, les ramens, ces nouilles de formes et de tailles variées qui baignent dans un bouillon parfois accompagné d’oignons finement hachés, d’algues et de minces tranches de viandes.

Quelle que soit la recette qui accompagne vos pates, il faut savoir bien les cuire. Longues ou courtes, voici les règles de base pour une cuisson réussie :

• utiliser une casserole assez haute et de bonne capacité;
• remplir d’eau aux trois quarts;
• porter à ébullition;
• réduire le feu;
• ajouter 10 grammes de sel pour 100 grammes de pâtes;
• plonger les pâtes dans l’eau bouillante;
• ramener le feu en ébullition (le réduire par la suite si nécessaire);
• laisser cuire à découvert et remuer fréquemment avec une cuillère de bois s’il s’agit de pâtes courtes, et une fourchette de bois s’il s’agit de pâtes longues.

Nonobstant que le temps de cuisson soit matière de goût, il faut savoir que les pâtes aux œufs cuisent moins rapidement, que les pates sont « al dente » lorsque tendres à l’extérieur et fermes à l’intérieur, et que dans le doute, il vaut mieux suivre tout simplement les instructions sur l’emballage.

Pour les pates servies chaudes, afin d’éviter qu’elles ne deviennent collantes, il est conseillé de les égoutter dès qu’elles sont cuites, de les apprêter et de les servir le plus rapidement possible. Pour les pâtes servies froides, on les égoutte également dès qu’elles sont cuites, et on les laisse refroidir avant de les apprêter.

Bon appétit, et vive les pâtes sous toutes les formes et à toutes les sauces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*